Actualités : détails d'une dépêche


Bilan électrique français : RTE annonce, pour 2002, une forte augmentation des exportations d'électricité vers les autres pays de l'Union Européenne.

Source : RTE 07/01/2003

L'année électrique 2002 a été marquée, en France, par une stabilité de la consommation d'électricité, mais par une hausse sensible de la production du fait d'une augmentation des exportations.

Un transit accru sur le réseau de transport et un nouveau record d'exportation en 2002
En 2002, le réseau de RTE a transporté 512,3 milliards de kWh (TWh) contre 503,1 milliards de kWh (TWh) en 2001, en augmentation de 1,8 %. Les exportations françaises globales ont enregistré une forte progression allant de 72,9 TWh en 2001 à 80,6 TWh en 2002, soit 10,6 % de plus qu'en 2001. Les importations françaises globales, par contre, sont en nette diminution, passant de 4,4 TWh en 2001 à 3,8 TWh en 2002, soit une baisse de près de 14 %. Au total, le solde exportateur est de 76,8 TWh en 2002, contre 68,5 TWh en 2001, soit une progression de 12 %.
Le dimanche 22 décembre 2002, le record historique du solde d'exportation en puissance avec une valeur de 13 277 MW, en évolution de 2,2 %, a été battu.

Stabilité de la consommation d'électricité malgré une consommation industrielle en très légère hausse
Les conditions climatiques particulièrement clémentes en 2002, ont entraîné une baisse de la consommation liée au chauffage, évaluée à 7 milliards de kWh par rapport à 2001.
On note, par ailleurs, une légère augmentation de la consommation industrielle passant de 92,7 TWh en 2001 à 93,2 TWh en 2002, soit une progression de 0,5 %.
La consommation française totale s'est ainsi élevée en 2002 à 448,7 TWh. La consommation totale, corrigée des aléas climatiques, a connu une progression de 1,6 % en 2002.

Les producteurs français affichent une progression de près de 2 % et la première ferme éolienne a été raccordée au réseau de transport.
La production française s'est élevée à 532,9 TWh en 2002, en progression de 1,9 %.
Cette progression se répartit entre la production nucléaire en hausse de 4 % et la production thermique classique en hausse de 15,3 %. La part importante de la production thermique s'explique par une baisse corrélative de la production hydraulique ( moins 16,6 % par apport à 2001) principalement due à une hydraulicité très faible observée sur les premiers mois de l'année. Avec 415,5 TWh de production, les centrales nucléaires ont fourni 78 % de la production française, les centrales thermiques 9,9 % avec une production de 52,9 TWh, et les centrales hydrauliques 12,1 % avec une production de 64,5 TWh
L'année 2002 a été marquée par le raccordement, dans l'Aude, de la première ferme éolienne d'une puissance de 7 MW, sur le réseau de transport d'électricité, du raccordement d'une unité de cogénération de 50 MW et de l'augmentation de la puissance des tranches nucléaires de Civaux de 1450 MW à 1495 MW.
Dorénavant, la puissance raccordée au réseau de RTE représente 110 800 MW, alors que la puissance totale installée en France s'élève à 115 600 MW.

La croissance des échanges d'électricité en France et avec le reste de l'Europe témoin de l'ouverture réelle du marché français.
Le contrat de responsable d'équilibre, dispositif mis en place par RTE en novembre 2000 pour rendre les conditions d'accès au marché français plus équitables, a remporté beaucoup de succès. En 2002, le nombre de responsables d'équilibre a progressé de 50 % pour atteindre un total de 68 contrats fin 2002.
Ces contrats ont permis aux responsables d'équilibre de développer des échanges de blocs d'énergie entre les différents utilisateurs ou entre responsables d'équilibre. Ces échanges se font par l'intermédiaire de contrats de notification d'échanges de blocs (NEB). Ce service, disponible depuis janvier 2001, a vu le nombre de NEB multiplié par deux en 2002, passant ainsi de 558 à 1 074 NEB. Le volume échangé dans le cadre des NEB a lui été multiplié par 5 environ, en comparaison de l'année précédente, pour atteindre 124 TWh en 2002.

Dossier de presse.

Contacts :
M.DERDEVET

01 41 02 19 73
A.BADER
01 41 02 16 78