Capacités d'interconnexion

RTE est responsable de la sûreté de fonctionnement du système électrique. Les réseaux nationaux européens étant interconnectés, cette responsabilité s'exerce en relation avec ses homologues européens. La sûreté de fonctionnement du système repose principalement sur la capacité à compenser immédiatement toute défaillance d'un équipement de production ou de transport.

Etant donnée sa situation géographique au sein du réseau européen, RTE est fortement sollicité par les acteurs du marché pour la mise en place d'exportations ou d'importations entre la France et les pays voisins interconnectés. Les demandes se multiplient et il en résulte une croissance des échanges transfrontaliers alors même que les contraintes environnementales rendent plus difficile la construction de nouveaux ouvrages de transport.

Cette situation tend à créer des phénomènes de congestion, conduisant parfois RTE à limiter les transits d'électricité sur certaines interconnexions tandis que le jeu du marché peut conduire à des volumes d'échanges supérieurs aux capacités de transport disponibles. Pour répondre à ces situations délicates, RTE peut soit limiter l'accès au réseau soit réaliser des aménagements des programmes de production pour dégager des capacités supplémentaires lorsque c'est possible. Dans ce cas, les clients de l'accès au réseau pourront être soumis à des prix de congestion qui permettront de compenser ces coûts d'aménagements.

Compte tenu du fait que les caractéristiques physiques du réseau limitent les capacités d'interconnexion, RTE a mis en place des modalités de calcul puis d'allocation de ces capacités permettant de répondre aux demandes de manière transparente et non discriminatoire. Ces modalités et leur évolutions sont décrites dans la partie Accéder aux interconnexions > Le dispositif global.

Capacités de transfert nominales

En cliquant sur les flèches de la carte, vous pouvez accéder aux données précises correspondant à chaque frontière.