Actualités : détails d'une dépêche


Réserves rapides et complémentaires 2013-2014 : RTE retient 6 Acteurs d'Ajustement.

Source : RTE - DC 23/04/2013

A l'issue des consultations du 8 novembre 2012 et du 17 décembre 2012 pour l'acquisition des réserves rapides et complémentaires, RTE a retenu 6 soumissionnaires pour la fourniture des réserves rapides et complémentaires : EDF, E.ON Global Commodities, GDF-Suez, Novawatt, Smart Grid Energy et Taranis Commodities.

RTE a lancé ces consultations pour l'acquisition des réserves de puissance nécessaires à la sûreté de fonctionnement du système électrique :

  • Réserves rapides, activables par RTE en moins de 15 minutes,
  • Réserves complémentaires, activables par RTE en moins de 30 minutes,

Ces consultations auprès des Acteurs d'Ajustement avaient pour objectif de couvrir :

  • 20% des besoins de RTE en réserves rapides (200 MW) et complémentaires (100 MW) du 1er avril 2013 au 31 mars 2014
  • et 10 % des besoins de RTE en réserves complémentaires (50 MW) du 1er janvier 2013 au 28 février 2013.
Les offres proposées par les soumissionnaires pouvaient être indifféremment composées de groupes de production ou d'effacements de consommation, qu'ils soient raccordés sur le RPT ou sur le RPD, sous réserve d'un seuil de puissance minimal par entité d'ajustement qualifiée.

La sélection des attributaires a été réalisée par RTE sur la base de critères transparents, permettant de minimiser le coût de la constitution des réserves, tout en valorisant les offres pouvant être activées sur des durées brèves (inférieures ou égales à 30 minutes).

A l'issue de l'analyse des offres, 6 soumissionnaires ont été retenus par RTE : EDF, E.ON Global Commodities, GDF-Suez, Novawatt, Smart Grid Energy et Taranis Commodities.
Ces acteurs participeront aux réserves rapides et complémentaires, contribuant ainsi à la gestion de l'équilibre offre-demande et à la sûreté de fonctionnement du système électrique.

RTE engagera à partir de mai 2013 une concertation auprès des Acteurs du marché pour préparer la contractualisation des réserves rapides et complémentaires après le 31 mars 2014.