Actualités : détails d'une dépêche


Expérimentation Bretagne : quatre opérateurs vont participer

Source : RTE - DC 17/10/2014

Initiée en 2012, l’expérimentation Bretagne est reconduite pour la troisième et dernière fois cet hiver. Elle permet d’expérimenter la participation au mécanisme d’ajustement de petites capacités d’effacement et de production, à partir de 1 MW. Ce dispositif expérimental vise ainsi à faire émerger davantage de capacités disponibles pour les pointes de consommation en région Bretagne.

Après l’appel d’offres lancé cet été, RTE a retenu quatre acteurs : Actility, Energy Pool, E.ON France Energy Solutions SAS (déjà retenus l’an passé) et Valoris Energie (nouvel entrant) pour un total de 62 MW environ. Ces capacités seront mobilisables entre le 1er novembre 2014 et le 31 mars 2015, en fonction des contraintes rencontrées sur le réseau électrique breton, en particulier en cas de vague de froid, pour répondre aux pics de consommation.

Si le volume est légèrement en baisse, la part des effacements progresse et l’émergence de nouvelles capacités se poursuit. Les capacités proposées sont plus flexibles que lors des hivers précédents puisque la part de la puissance disponible mobilisable dans un délai maximum de 30 minutes a augmenté.

RTE intervient avec la collaboration d’ERDF, pour mobiliser les capacités raccordées sur le réseau de distribution. Les activations auront lieu comme l’hiver dernier, par voie électronique, pour assurer une plus grande rapidité d’action.

Cette expérimentation est menée dans le cadre du Pacte électrique breton, en complément des renforcements structurels prévus à horizon 2018. Les enseignements de cette expérimentation continueront à alimenter les réflexions sur les effacements de consommation menées à l’échelle nationale, dans le contexte des travaux en cours sur la transition énergétique.

Pour en savoir plus : Consultez la page relative à l’expérimentation