Actualités : détails d'une dépêche


Une capacité record d’effacements de consommation contractualisée pour l’année 2015

Source : RTE - DC 10/12/2014

L’appel d’offres « Effacements de consommation » mené par RTE pour l’année 2015 va permettre de contractualiser un volume record de capacités d’effacements de consommation - jusqu’à 1800 MW - auprès de 6 acteurs différents : Actility, EDF, EON Energy France, Energy Pool, Smart Grid Energy et Voltalis.

RTE publie aujourd’hui les résultats de l’appel d’offres pour l’année 2015, qui révèlent un volume de capacités d’effacements de consommation compris entre 1200 MW et 1800 MW, soit l’équivalent de la consommation de la ville de Lyon. La loi NOME, adoptée en décembre 2010, prévoit l’organisation par RTE de cet appel d’offres dédié aux effacements de consommation. Les modalités de cet appel d’offres sont approuvées par la Commission de régulation de l’énergie et renouvelées annuellement.

6 sociétés ont été retenues dont 4 sont des opérateurs d’effacement indépendants (Actility, Energy Pool, Smart Grid Energy et Voltalis). Ces sociétés et les consommateurs qui leur sont associés, industriels ou résidentiels, recevront ainsi une rémunération annuelle garantie en échange d’un engagement à être disponibles durant certaines périodes pré-signalées par RTE.

En offrant un espace dédié à la valorisation de la capacité des consommateurs à s’effacer pendant les périodes de pointe, ce dispositif participe au développement de la filière des effacements de consommation en France et contribue à la sécurité d’approvisionnement. Comparé à 2014, la rémunération est en augmentation de 60% alors que le volume d’effacement est multiplié par 3. Depuis la mise en place de cet appel d’offres annuel, en 2008, ce volume a été multiplié par 17.

Depuis 4 ans, RTE et les pouvoirs publics français ont engagé un programme de réforme des mécanismes de marché mis en place en France afin de préparer la transition énergétique et de permettre aux consommateurs de valoriser pleinement leur potentiel de flexibilité.

La mise en œuvre de ce programme permet à la France d’être en tête du classement de la Smart Energy Demand Coalition, SEDC, qui évalue les différents pays européens au regard des opportunités qu’ils offrent aux effacements de consommation.