Actualités : détails d'une dépêche


Les résultats 2003 de RTE.

Source : RTE 16/03/2004

Les résultats de RTE en 2003 sont supérieurs aux objectifs. Notre chiffre d'affaires est en forte hausse, le résultat net a presque triplé, ce qui nous a permis de poursuivre notre désendettement.

L'exercice 2003 de RTE est caractérisé par des performances financières en très nette amélioration, supérieures aux objectifs, avec un chiffre d'affaires en forte hausse, un résultat net quasiment triplé par rapport à celui de 2002, une rentabilité économique de 7,1 % et un désendettement de 470M¤. Ces résultats s'expliquent par une amélioration sensible de la productivité, qui a augmenté de 5 % par an en moyenne sur les trois dernières années.

Un résultat net quasiment triplé?
A la fin de l'exercice 2003, le résultat net après impôt se monte à 276M¤ contre 105M¤ en 2002. Sans la quote-part prise par RTE (27,1%) de l'arriéré fiscal imputé le 16 décembre 2003 par la Commission européenne à EDF, le résultat net après impôt se serait élevé à 333M¤.

?en raison d'une amélioration de la productivité de RTE
Les gains de productivité dégagés par RTE s'apprécient au travers de l'évolution du coût de transport du kWh qui, sur la période 2000-2003, a diminué en moyenne annuelle de 5 %.
Une économie de 3% sur les achats liés au c½ur de métier.
L'ouverture des marchés à de nouveaux fournisseurs commence à porter ses fruits : elle a permis une baisse de 3% des achats attachés à son c½ur de métier.

?complétée d'une forte hausse de son chiffre d'affaires
En 2003 le chiffre d'affaires de RTE s'est établi à 4 035M¤, alors qu'il était de 3 657M¤ en 2002 (1). Cette augmentation de 378M¤ s'explique par plusieurs facteurs:
-l'application sur l'ensemble de l'année 2003 des tarifs d'accès au réseau a généré 196 M¤ de recettes supplémentaires par rapport à 2002
-la croissance des soutirages représente 98M¤ de recettes supplémentaires. Cette augmentation est due, en partie, au climat contrasté de l'année 2003 (vague de froid et canicule), après une année 2002 très clémente
-les recettes liées aux dépassements de puissance souscrite ont progressé, dans le même temps, de 80M¤

?et d'une stabilisation de ses charges d'exploitation
Les charges d'exploitation atteignent 3 247M¤, contre 3 220M¤ en 2002.
-les achats liés à l'exploitation du système électrique, 804M¤ en 2003, ont augmenté de 60M¤.
-les autres charges d'exploitation (achats de matériels et prestations,?) ont diminué en 2003 de 87¤ à 868M¤ (955M¤ en 2002), compensant ainsi la hausse des charges de personnel et des impôts et taxes.

Les équilibres financiers de RTE sont sains et lui permettent de poursuivre son désendettement
-La Capacité d'Autofinancement (CAF) passe de 861M¤ en 2002 à 936M¤ en 2003, une hausse liée à celle du résultat
-Les investissements, de 535M¤, se situent dans l'enveloppe autorisée par la CRE (547M¤) et marquent un retrait par rapport à ceux de 2002 (616M¤)
-Le besoin en fonds de roulement diminue de 478M¤, alors qu'il avait augmenté de 82M¤ en 2002
-RTE a versé à l'Etat en 2003 un dividende de 61M¤ au titre du résultat 2002
-Le désendettement long terme qui en résulte est de 470M¤ (99 M¤ en 2002). Le ratio dettes financières rapporté aux capitaux propres passe de 2,07 fin 2002 à 1,87 fin 2003

La rentabilité économique et la rentabilité financière se sont améliorées
La rentabilité économique, s'améliore fortement : elle se situe à environ 7,1 % au lieu de 4,4% en 2002. Corrigées des aléas climatiques, elle s'établit à 6,2% conforme aux 6,5 % retenus par le régulateur pour fixer le niveau des tarifs.
La rentabilité financière atteint 7,2 %, contre 2,9 % en 2002.

(1)Le CA 2002 publié est de 3 740M¤. Pour l'analyse, il est corrigé des produits de mécanismes d'ajustement (83M¤) qui ne figurent pas dans le CA 2003.

Dossier de presse

Contacts:
M.DERDEVET: 01 4102 1973 - 06 8259 4587
T.LARTIGAU: 01 4102 1678 - 06 2367 8393
K.de USATORRE: 01 4102 1569