Actualités : détails d'une dépêche


Environnement / Concertation / Etude d'impact du raccordement électrique de la sous-station ferroviaire de Cuperly au réseau 225 000 volts.

Source : RTE 13/04/2004

Pour ce projet de ligne électrique dans la Marne, RTE met à disposition du public sur son site Internet l'étude d'impact jointe aux dossiers d'enquête publique qui se tient du 13 avril au 14 mai 2004.

Du 13 avril au 14 mai 2004, le projet d'alimentation électrique de la sous-station ferroviaire de Cuperly est soumis à enquête publique. Neuf communes situées sur la plaine agricole entre Reims et Châlons-en-Champagne sont concernées : Cuperly, Vadenay, Saint-Hilaire-au-Temple, Bouy, Livry-Louvercy, Sept-Saulx, Les Petites Loges, Val-de-Vesle et Beaumont-sur-Vesle.
Tous les habitants sont invités à y participer. Le dossier d'enquête publique peut être consulté et les observations éventuelles déposées dans chacune des mairies, à la Préfecture de la Marne et à la sous-préfecture de Reims.

L'énergie électrique du TGV Est
RTE, gestionnaire du Réseau de Transport d'Electricité, est le maître d'ouvrage de ce projet destiné à alimenter en électricité le futur TGV Est.

Le projet consiste à :
- créer une nouvelle ligne à double circuit 225 000 volts entre Les Petites Loges et la sous-station construite à Cuperly par RFF (Réseau Ferré de France), maître d'ouvrage de la LGV Est européenne,
- reconstruire une ligne simple circuit 225 000 volts entre le poste électrique de Vesle, situé sur la commune de Val-de-Vesle, et Beaumont-sur-Vesle.

Plusieurs lignes électriques supprimées
Les travaux projetés s'accompagnent de la suppression de plusieurs tronçons de lignes électriques dans le secteur : une ligne 63 000 volts sera déposée entre Bouy et Sept-Saulx et une autre ligne 225 000 volts sera également démontée entre Beaumont-sur-Vesle et Les Petites Loges.
Au total, plus de 16 km de lignes aériennes seront supprimées.
Ce projet est issu d'une concertation organisée depuis deux ans sous l'égide de la Préfecture de la Marne et mobilisant les élus locaux, les représentants agricoles, les associations et les services de l'Etat.