Actualités : détails d'une dépêche


Equilibre offre-demande pour l'été 2006.

Source : RTE 14/06/2006

Pour l'été 2006, la sollicitation de la production disponible en France devrait suffire à couvrir la consommation d'électricité, sauf en cas de canicule et de sécheresse plus aigus que par le passé.

Depuis 2004, RTE réalise chaque année au printemps une étude prospective de l'équilibre entre l'offre et la demande en électricité pour l'été à venir, sur l'ensemble de la France continentale. Cet exercice récurrent s'inscrit dans le cadre du Plan canicule établi par les Pouvoirs publics suite à la Canicule de l'été 2003.
L'étude permet d'identifier les périodes de tension sur cet équilibre ; elle explore les leviers à activer par les acteurs du marché de l'électricité et par RTE, pour éviter toute rupture de l'approvisionnement.

La consommation enregistrée en France en période estivale est de moindre niveau comparée à celle enregistrée en hiver, période de pointe de la consommation électrique.
Cependant, des épisodes de canicule et/ou de sécheresse peuvent induire des baisses de production afin de respecter les contraintes environnementales en vigueur sur les sites de production. D'autre part, le développement des usages de ventilation et de climatisation conduit à un accroissement de la consommation électrique. La conjugaison de ces deux phénomènes, particulièrement sensible durant l'été 2003, nécessite une attention particulière, objet de l'étude menée par RTE..

L'analyse prévisionnelle réalisée par RTE intègre les composantes de l'offre en électricité (production nationale et importations en provenance des pays voisins) et la demande (consommation française et exportations vers les pays voisins).

RTE présente les résultats de cette étude prévisionnelle en illustrant le solde « maximal » des échanges aux frontières permettant de satisfaire les critères de sûreté au regard de l'équilibre offre-demande. Quatre scénarii sont analysés : à conditions de température dites normales, en cas de canicule (+7°C par rapport aux normales), en cas de sécheresse, en cas d'épisodes couplés de sécheresse et de canicule.

Dans les scénarii de contraintes (sécheresse, canicule ou couplage de ces deux phénomènes) retenus pour l'été 2006, l'équilibre prévisionnel entre l'offre et la demande de la France continentale devrait être assuré. Si l'ensemble des moyens de production disponibles à cet horizon était démarré, la France pourrait même être en mesure de rester en situation exportatrice.
Toutefois, dans le scénario le plus contraint couplant sécheresse et canicule, quelques semaines de tension apparaissent fin juin, fin août et début septembre. Sur ces périodes, le solde exportateur prévisionnel permettant de satisfaire les critères de sûreté est inférieur à celui enregistré durant l'été 2003.

Par ailleurs, il est à noter que les arbitrages réalisés par les acteurs du marché de l'électricité pourraient conduire à un solde importateur des échanges transfrontaliers, si ces acteurs privilégiaient des approvisionnements sur les marchés européens par rapport à l'activation de moyens de production situés sur le territoire national.
Les capacités d'interconnexion mises à disposition par RTE permettent ainsi aux acteurs du marché de s'approvisionner sur les marchés européens ou de valoriser les moyens de production disponibles en France continentale.

- Consultez l'Analyse du passage de l'été 2006.