Actualités : détails d'une dépêche


Les lignes RTE comme support des fibres optiques

Source : RTE 06/02/2002

Le déploiement de fibres optiques sur les lignes électriques de RTE contribue à l'extension de l'accès aux communications à haut débit à l'ensemble des régions françaises

Les pouvoirs publics viennent de décider que le recours aux lignes électriques du réseau de transport d'électricité est désormais possible pour répondre aux besoins d'extension des infrastructures de télécommunications.
Cette décision fait suite au CIADT du 9/07/2001 qui avait annoncé plusieurs mesures importantes en faveur des collectivités locales pour assurer l'accès du plus grand nombre aux réseaux de communication à haut débit.

RTE prend acte avec satisfaction de cette décision qui confirme et étend sa vocation d'entreprise de Service Public. En lui demandant de mettre son réseau à disposition des collectivités locales, les pouvoirs publics renforcent la mission d'aménagement du territoire confiée à RTE et ouvrent l'accès à la société de l'information pour le plus grand nombre.

Parmi les premières actions engagées, RTE a lancé ce jour, conjointement avec la Caisse des Dépôts et Consignations, une démarche avec le Conseil régional Midi-Pyrénées pour une étude de la desserte potentielle, en première approche, des agglomérations de plus de 3000 hab à partir du réseau haute tension existant (400, 225 et 63 000 volts). A partir de ce diagnostic, le Conseil régional décidera du déploiement et de l'exploitation du projet de réseau haut débit sur son territoire.

Des expériences similaires seront engagées dans d'autres régions et départements. Elles feront l'objet d'un suivi particulier afin d'établir un bilan fin 2002, la couverture complète du territoire étant prévue pour fin 2005.

RTE utilise déjà les fibres optiques sur ses lignes pour faire transiter des informations relatives à l'exploitation de son réseau, et principalement pour son réseau de télécommunications de sécurité. En tout, ce sont près de 2000 km de lignes électriques qui sont déjà équipées de fibres optiques, lesquelles ont, d'ores et déjà, une capacité d'accueil pour d'autres utilisateurs potentiels.

Utiliser le réseau de lignes de RTE pour déployer les fibres optiques présente en effet plusieurs avantages : les supports existant, de nouvelles emprises au sol ou la réalisation de travaux de tranchées sont évitées et la mise en œuvre du déploiement peut être rapide, les études lourdes et les travaux de génie civil sont économisés.

Afin de répondre à la demande du CIADT, RTE a pris, dès cet été, les dispositions nécessaires pour apporter sa contribution à ce projet. Ainsi la création d'une filiale de RTE est en cours afin de garantir l'absence de financements croisés entre les différentes activités de RTE. Cette filiale constituera l'interface entre RTE et les gestionnaires d'infrastructures de télécommunication qui auront la charge de la gestion de ces réseaux à haut débit. Elle conclura avec ces derniers les contrats portant sur le financement et la mise à disposition de fibres optiques sur le réseau de RTE, ainsi que sur la maintenance de ces fibres.

Une politique industrielle a été également élaborée en relation avec les entreprises spécialisées dans la pose de ces fibres afin de prendre les dispositions permettant de répondre à une demande forte de déploiement, et d'atteindre sous cinq ans un objectif de déploiement de 15 000 km.

Les chantiers seront financés par les collectivités locales et les gestionnaires d'infrastructures, RTE finançant la part des fibres dont il garde l'usage.

Grâce à la mise à disposition de ses infrastructures, RTE contribuera à réduire rapidement la fracture numérique, tout en mettant cette opération d'envergure à profit pour moderniser son outil de télécommunications de sécurité, renforçant par la même occasion la sûreté du système électrique et la qualité d'alimentation en électricité de nos concitoyens.

-Dossier du Secrétariat d'Etat à l'Industrie
-Dossier de RTE