Actualités : détails d'une dépêche


Interconnexion électrique France - Allemagne.

Source : RTE 24/09/2002

Coordination sans précédent entre sept gestionnaires de réseau de transport européens pour la gestion des échanges entre la France et l'Allemagne.

La deuxième phase des travaux de modernisation et reconstruction de la ligne très haute tension à 400 000 volts reliant la France depuis Vigy (Moselle) à Uchtelfangen en Allemagne va démarrer le 14 octobre 2002.
Comme annoncé le 12 juin 2002, ces travaux dureront plusieurs semaines. Ils nécessiteront, du 14 octobre au 10 novembre 2002, la mise hors tension simultanée de deux lignes d'interconnexion ayant comme conséquences, pendant cette période, une diminution de la capacité d'échange d'électricité et une modification des conditions habituelles d'exploitation.

La capacité d'échange d'énergie électrique entre la France et l'Allemagne, mais aussi avec la Belgique et plus largement avec toute l'Europe du Nord sera réduite.

Afin de se préparer à des conditions d'exploitation très inhabituelles, mais surtout pour garantir à chaque instant le niveau de sûreté requis par le système électrique européen, RTE a réuni, à son initiative, un groupe de travail composé de six autres partenaires européens : les gestionnaires allemands RWE Net, E.on Netz et EnBW Transportnetze, le belge ELIA, le hollandais TenneT, ainsi que la société de coordination suisse ETRANS.

Cet effort de coordination a permis d'évaluer conjointement les capacités d'échanges disponibles pendant les travaux et de maximiser ainsi ces capacités en combinant judicieusement les mesures locales prises séparément par chacun des sept partenaires.

Grâce à la collaboration de tous les opérateurs, les capacités commerciales proposées, entre le 14/10/02 et le 10/11/02 dépassent ainsi largement celles qui auraient pu être proposées si chaque pays avait travaillé isolément, et seront surtout plus fiables.

Les mesures prises sont les suivantes :

- RTE autorisera une capacité d'export vers l'ensemble Belgique + Suisse + Allemagne jusqu'à une valeur estimée à 5000 MW (au lieu des 6 500 à 7 000 MW observés habituellement pour cette période de l'année, en l'absence de travaux) ;
- RTE et ELIA n'offriront pas de capacité mensuelle dans leur mécanisme d'allocation conjoint sur les deux mois d'octobre et de novembre ; les jours où de la capacité sera disponible (et ce notamment en dehors des jours de travaux début octobre et fin novembre), elle sera proposée dans le cadre du mécanisme journalier ;
- Du fait des règles de marché en Allemagne, l'absence de liaison physique entre RTE et RWE Net conduit ce dernier à ne pas programmer d'échanges entre RTE et RWE Net ; néanmoins la capacité commerciale offerte entre la France et l'Allemagne ne sera pas nulle car il restera des liaisons entre RTE et EnBW Transportnetze ;
- Tennet, en accord avec ELIA, RWE Net et E.ON Netz, limitera la capacité d'import en Hollande à une valeur estimée à 3100 MW.

Ces valeurs sont données à titre indicatif. Elles seront précisées et actualisées chaque jour pendant la durée des travaux sur notre site internet : http://www.rte-france.com/htm/fr/vie/presentation_allemagne.htm

Ces travaux permettront d'améliorer la situation actuelle qui connaît de fréquentes congestions depuis le mois de mars 2002. Au terme de ces travaux, la capacité commerciale supplémentaire offerte se chiffrera en centaines de mégawatts, pouvant atteindre 1000 MW selon les conditions d'exploitation sur cette zone.
La mise en service de la nouvelle ligne est prévue pour le 11 novembre 2002.
Le montant de l'investissement réalisé par RTE pour construire 30 km de lignes supportés par 63 pylônes s'élève à 20 millions d'euros.

Contact :
A. BADER - Responsable des relations presse
Tél : 00 33 (0) 1 41 02 16 78
Agnes.Bader@rte-france.com