Actualités : détails d'une dépêche


RTE publie son analyse prévisionnelle de l'équilibre entre l'offre et la demande d'électricité pour l'été 2012

Source : RTE - DICAP 11/06/2012

RTE vient de publier son analyse prévisionnelle du passage de l'été 2012.

RTE prévoit que l'équilibre entre l'offre et la demande d'électricité en France ne présente pas de risque particulier pour l'ensemble de l'été 2012.

RTE publie sa vision prévisionnelle de l'équilibre entre l'offre et la demande d'électricité pour l'été à venir, sur l'ensemble de la France continentale. Cette étude permet d'identifier les périodes éventuelles de tension sur cet équilibre. Elle recense les leviers activables par les acteurs du marché de l'électricité et par RTE, pour éviter toute difficulté de l'approvisionnement.

La consommation enregistrée en France en période estivale est de moindre niveau comparée à celle enregistrée en hiver, période de pointe de la consommation électrique. Cependant, des épisodes de forte chaleur peuvent induire des baisses de production afin de respecter les exigences environnementales en vigueur sur les sites de production. D'autre part, le développement des usages de ventilation et de climatisation conduit à un surcroît de consommation électrique. En été, la consommation augmente de 500 MW par degré supplémentaire à la pointe journalière, soit l'équivalent de la consommation d'une ville comme Nantes et son agglomération d'environ 500 000 habitants. La conjugaison de ces deux phénomènes, observés notamment durant les étés 2003 et 2006, nécessite une attention particulière, objet de l'étude menée par RTE.

A conditions météorologiques normales, et sans préjuger de risques localisés liés à la vulnérabilité de certaines régions, la situation prévisionnelle de l'équilibre entre l'offre et la demande d'électricité en France continentale ne présente pas de risque particulier pour l'ensemble de l'été 2012.


Consulter l'analyse en PDF


Cette évaluation résulte des facteurs suivants : compte-tenu des indicateurs économiques publics, les évolutions conjuguées des consommations domestique à la hausse et industrielle à la baisse conduisent à une consommation prévisionnelle pour l'été en baisse de 1,6% par rapport à l'été 2011. Sur la base des éléments transmis par les producteurs, la disponibilité prévisionnelle du parc de production français est en hausse de 3 300 MW. Il est à noter en particulier que la situation de la production hydraulique est sensiblement plus favorable qu'en 2011, avec une disponibilité en progression de 1 500 MW. Enfin, le développement de la production d'origine éolienne et photovoltaïque (9 300 MW de puissance installée aujourd'hui) se maintient à un niveau élevé.

De plus, les investissements importants réalisés par RTE ces dernières années pour développer son réseau concourent de manière très positive à assurer la sécurité du système électrique.

Un épisode de canicule sur plusieurs jours, caractérisé par des températures supérieures de 7°C aux températures de référence, induirait à la fois des baisses de production et un surcroît de consommation. Même dans un tel scénario, l'analyse de RTE montre que, pour couvrir la demande d'électricité en France continentale, aucun recours à un approvisionnement en provenance des pays voisins ne serait nécessaire pour cet été, le solde des échanges restant exportateur pour le système électrique français.