Bilan annuel import/export


Échanges contractuels transfrontaliers en 2009

Le solde des échanges aux frontières reste positif, mais décroît


Échanges contractuels transfrontaliers en 2007

Une forte diminution du solde des échanges d'électricité liée au retrait de la production nationale

Le solde des échanges contractuels avec l'étranger reste exportateur et atteint 24,6 TWh en 2009, mais il est en baisse de 47% par rapport à 2008. Cette évolution est liée à la baisse de la production française d'électricité.

Les périodes d'importations sont plus fréquentes et plus longues

Pour la première fois en 27 ans, la France a été, en octobre 2009, importatrice nette d'électricité sur un mois entier, et a dû importer un solde physique net de 458 GWh(1) d'électricité auprès de ses voisins européens.

Le 19 octobre 2009, un maximum du solde importateur(2) physique instantané sur les 30 dernières années a été atteint avec 7 711 MW.

Le 16 décembre 2009, un maximum du solde importateur physique en énergie journalière sur les 30 dernières années a été atteint avec 140 GWh.

L'année 2009 a compté 57 journées d'importations contractuelles nettes, contre 6 en 2008, 20 en 2007.

Le nombre de journées présentant au moins un point horaire avec un solde des échanges contractuels importateur est en très forte hausse : il est de 169 en 2009, contre 43 en 2008, 42 en 2007.

Le solde(3) exportateur instantané maximal (en puissance) a été enregistré le 29 mars 2009 à 12 114 MW, sans pour cela atteindre le solde exportateur instantané historique qui avait été atteint le 11 novembre 2008, avec une valeur de 13 746 MW.

(1) 1 GWh = 1 gigawattheure = 1 million de kWh = 1 million de kilowattheures
(2) (Imports moins exports), en puissance
(3) Solde physique (et non contractuel)